Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

48 articles avec mes pensees a fleur de crocs

Nostalgi ........

Publié le par Sabrina De L.

crédits photo S.De L.

" [.......] L'aventure ne fait que continuer, n'est-ce pas ?? .... mais la vie, comme tout bon livre, a toujours un passage qu'on préfère, toujours un moment qu'on relit avec beaucoup d'émotion ..... Puis on poursuit la lecture par curiosité en se demandant où tout cela finira par nous mener et on souhaite que l'auteur n'a pas chié la fin du roman .......que ce sera un putain de best-seller !! ................"

(Extrait du journal vampirique - Sabrina De L. - Novembre 2018)

Partager cet article

Repost0

Hädelse !!! Jag bryr mig inte om människorna

Publié le par Sabrina De L.

Je suis un vampire nostalgique, voyez vous ? Je suis née à la fin des années 70. Ma transformation est très récente. Pour être totalement franche avec vous, je suis un vampire qui a moins de 10 ans. Parfois, j'en rigole, souvent même ! Je fus considérée comme damnée l'année de mes 33 ans , tel Jésus. Est ce parce que je voulais devenir nonne dans ma jeunesse ? On m'a crucifiée de deux crocs dans la carotide et laissée pour morte dans une ruelle. Je n'ai jamais eu de bol dans ma vie humaine, donc même ma damnation se devait d'être à la hauteur de mon existence, en trois mots : spéciale mais merdique !! Et ce soir, après m'être abreuvée de sang frais, je voulais repenser à mes années favorites. Je me dois de vous avouer que ce sont celles de mon enfance. Aaaahhh L'italie …. Connaissez vous l'Italie ? Je suis issue d'un petit village près de Vérone. Vérone, la ville des amants maudits … Roméo et Juliette ! Posez vous 5mns.... Parfois, il faut vous rendre à l'évidence …. si si !!. Votre naissance, l'endroit, l'heure, le jour définit ce que vous allez vivre. Personnellement ma vie amoureuse est aussi catastrophique que les deux amants, les suicides en moins …. mais là, n'est pas le propos. Je parlais de mes années d'enfance humaine, ma jeunesse. Ces sons, ces musiques, ces moments, ces films, ces humains !! Diable, que tout cela me manque … Et quand je regarde la génération actuelle, sentez-vous ma tristesse ? Voyez-vous où je dois vivre mon immortalité ? J'ai presque envie de m'offrir au soleil, sans somation, histoire d'en finir, c'est juste cadeau ! Plus d'originalité, plus de sentiments profonds, plus d'inventivité, plus de respect . Comment trouver mon compagnon, celui qui est digne du don ténébreux ? Cette génération est vide, comme je vide mes victimes de leur sang. Aucun relief, juste des moutons, ils marchent avec des œillères. Alors parfois, je me replonge dans de vieilles photos, de vieux films. Et c'est à moi de pleurer des larmes de sang. Je n'ai aucun problème de conscience quand je retire la vie de quelqu'un au plus j'avance dans ma damnation. Mais faites un bond de 30 ans en arrière !! … Je ne suis pas sûre que cela aurait été si facile. Les personnalités étaient si différentes, si profondes même dans leur pathétisme. Je suis amoureuse de ma nostalgie, elle m'offre ce que je ne trouve pas dans mon immortalité. Bordel, j'ai les crocs mal barrés !! La machine à remonter le temps, en voilà une bonne idée. Mais le seul truc de vrai c'est mon vampirisme … et pendant que certain(e)s prétendent que tout cela est faux, moi, je vois la pauvreté de l'humain et sa déchéance avancer à grands pas..... et je ne peux rien faire, à part vivre dans mes souvenirs d'humaine, là où cela ressemblait encore à quelque chose. Rassurez vous, j'épargne les âmes qui valent le coup, mais elles sont si minoritaires que je ne risque pas de crever de faim !!! ….....

(Extrait du journal vampirique Sabrina De L. – Février 2018)

Partager cet article

Repost0

Rita mig ett leende !

Publié le par Sabrina De L.

crédits photos S.De L.

Ce jour là, j'eus surtout l'esprit rivé sur mon avenir. Être un vampire raté, n'avait rien de tout repos. Je devais me cacher de mes ami(e)s, afin de ne pas éveiller de soupçons et je devais toujours regarder derrière moi, afin de ne pas attirer les crocs mal-embouchés et susceptibles de ces vampires qui me jaugeaient comme la dernière des merdes. Je me sentais bien seule, et bien abandonnée, souvent.

Je réfléchissais, tout en parcourant un bouquin. Je serais incapable d'en décrire le moindre contenu tant il me servait de trompe l’œil. J'aimais faire semblant de lire pour remettre mes pensées en ordre. Je relevais la tête, pour m'enivrer du calme qui régnait dans la bibliothèque où je m'étais posée pour l'après-midi. J'aimais ce silence. Mon regard s'arrêta sur le plus joli sourire qui soit, une dentition parfaite comme je l'appréciais. Le propriétaire de cette bouche se tenait devant moi. Il me tendit l'agenda que j'avais fait tomber sans m'en rendre compte. « C'est à toi, je crois ?! » me dit-il d'une voix parfaite. Je lui répondis par un timide « Oui …... merci beaucoup ». Son regard se posa sur moi avant de partir doucement vers l'allée de la littérature anglaise.... Je ramassais mes affaires, j'avais besoin de quitter subitement cet endroit …. Et tout en me dirigeant vers la sortie, je m'aperçus que je souriais. Il y avait bien longtemps que mes lèvres n'avaient dessiné aussi sublime esquisse et il en était l'auteur...........

(Extrait du journal vampirique Sabrina De L. - Novembre 2016)

Partager cet article

Repost0

Jag är min värsta fiende !!!

Publié le par Sabrina De L.

Je me rendais compte qu'à force d'affronter des épreuves, chaque chute, chaque combat me faisaient inévitablement rencontrer un nouveau démon interne .... Comme si tout était programmé .... J'avais beau essayer de lutter, d'insérer des principes dans mon âme et des routes à suivre, l'enfer me montrait qu'il était inutile d'élaborer des plans pour y échapper ... J'étais vouée à ne plus avoir de cœur, à devenir de plus en plus cruelle et surtout ne plus laisser ma conscience dire un mot ... Je marchais malgré moi dans les pas du Diable, et bizarrement, je commençais à y prendre goût .... Je venais de rencontrer une autre facette, et aussi noire soit-elle, elle me plaisait follement ... parce qu'elle était la résultante de quelque chose qui vibrait en moi .... La vie aura réussi à faire quelque chose de mon être, de mon âme, mais pas forcément ce dont je rêvais étant enfant. Je savais à cet instant précis, que je deviendrais la meilleure alliée de mes démons et ma pire ennemie aussi ......

Extrait du journal intime - Sabrina De L. - Octobre 2016

Partager cet article

Repost0

LEV NU !!!

Publié le par Sabrina De L.

Je ne tenais absolument pas à prêcher pour la vie, étant donné que j'étais maudite et damnée. Mais souvent, je regardais les humains, je les écoutais, et je me disais : « Diable ! Que de temps perdu ! Que d'excuses futiles !!!».

Nombre d'entre eux vivaient dans une monotonie baignant dans une dépression constante saupoudrée de peurs à différents niveaux. Et puis, ils se dirigeaient vers la mort, indubitablement, en ayant passé leur chemin à se plaindre, cherchant la souffrance inutile et rêvant une vie meilleure. Je ne prétendais pas détenir la solution ultime, mais mon credo était : "Vis, maintenant !! Ressens, tente, ris, essaie, tombe, relève toi, aime, parle, essaie encore !!! Aujourd'hui est peut-être le dernier !!"

…. Soyons lucides, il n'y a rien qui prouve qu'un autre monde nous attend, alors vivez dans celui où vous avez conscience de respirer !! …. Le passé ? Il n'est plus, alors à quoi bon le ressasser ? A quoi bon le laisser vous tourmenter ?? La tristesse ? Vous pensez être au paradis ? Chacun à son lot, alors, tournez tout au dérisoire !! Soyez plus fort que la douleur !! Foutez vous de sa gueule !!! Vous ne changerez absolument rien au passé !! Assumez TOUT, relevez vous de TOUT !! Vous êtes vivants !! Pour le futur ?? Arrangez vous pour qu'il pétille, qu'il vous fasse vibrer !! Il ne sera sûrement pas idyllique, mais il aura l'audace d'être diablement vivant !! ….. Je ne tiens absolument pas à prêcher pour la vie, ni l'amour, mais je tiens à rejoindre l'obscur, la fin, emplie de souvenirs qui montreront à mon cœur, que durant tout ce temps, il n'a pas battu en vain ….. Que pendant ce chemin, j'ai eu l'audace de créer une histoire inimitable : LA MIENNE …. parce que mes souvenirs, PERSONNE ne pourra me les voler …. C'est le seul trésor que j'emporterai au creux de mon âme …......

(Extrait du journal vampirique Sabrina De L. - Septembre 2016)

Partager cet article

Repost0

Djävulen sjunger blues ......

Publié le par Sabrina De L.

[...]  Je suis un démon et je t'implore, Dieu !

Fais moi oublier ces sentiments amoureux.

Je n'avais pas vraiment de définition

et tout cela porte son nom.

Damne moi encore, jette moi de nouveau !

Réserve moi sur cette terre les pires travaux.

Fais moi souffrir, de l'enfer à l'infini,

Mais je t'en prie, pas d'amour pour lui. [...]

(Extrait poème "Le Diable chante le blues" - Sabrina De L. - 2018)

Partager cet article

Repost0

Du !! Du inspirerar Paradiset !!

Publié le par Sabrina De L.

Je n'ai pas vraiment de doutes sur la définition de l'Enfer. J'en connais ses moindres endroits, ses moindres feintes et ses pièges. Je connais aussi la souffrance que cela engendre et ces instants de désespoir qui l'accompagnent. Paradoxalement, je n'ai pas besoin que l'on me raconte le Paradis, il me suffit de te regarder pour que je crois en lui. Dans ce monde infini, même dans ces coins les plus obscurs, il y aura toujours une douceur, un havre, quelque chose qui apaise mon cœur amoché. Cette magie qui s'opère, il me suffit d'entrer dans une pièce où tu es pour qu'un souffle enchanteur s'abatte sur moi. Je suis tout à coup subjuguée, heureuse et légère et tu ne le sais pas ...... Je n'ai pas besoin que l'on me raconte le Paradis. Quel délice de t'observer, même dans un silence absolu. J'aime poser les yeux sur toi et laisser mon cœur se gorger de tes moindres respirations. Comment ne pas croire à la grâce divine dans de pareils cas ? Quelle adorable esquisse, quel art délicieux que voilà! Chaque courbe de ton être met en lumière un galbe magnifiquement exécuté. Que celle qui a la chance de te regarder chaque jour, chaque nuit, ne se lasse jamais de ce trésor. Es-tu Phoebus ? Est-ce pour cela ? Toi, le soleil ? Tout paraît le plus souvent obscur, inexplicable mais il n'est de logique plus universelle que de reconnaître qu'il y ait peu de chance que la Lune soit aimée du Soleil …..................... Je n'ai pas besoin que l'on me raconte le Paradis quand j'ai l'intime conviction qu'il s'inspire de toi.

( Journal Personnel vampirique - Sabrina De L.)

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>