Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Legender och Mirolóyier

Publié le par Sabrina De L.

(Crédits photos S.DE.L)

Djävulen är gud
och Gud är djävul
och jag blev lärd
att dyrka dem båda
den ena på ett sätt
den andra på ett annat
men sätten var desamma
därför att båda befallde
Till dess jag lärde känna
Kärleken, en springa
mellan de båda kämpande
Kärleken, en strimma
av ljus mellan de blodiga läpparna
Den klyfta ur vilken
De utvalda inträda
i världen av likgiltiga
Likgiltiga de som dyrkar en Gud
Likgiltiga de som dyrkar en Djävul.

La première fois que j'ai lu ce texte, tiré de "Dīwān sur le prince d'Emgion" de Gunnar Ekelöf, j'en suis tombée amoureuse .... Il a juste mis par écrit ce que j'essaie en vain de décrire. Il a cette façon délicate de définir quelque chose de si complexe de manière simple et feutrée. Je peux le relire, et le relire encore, il m'émerveille chaque fois ! Et puis, il suffit de lire entre les lignes. Je vous laisse avec la traduction ci-dessous .......

Le Diable est dieu
et Dieu est le diable
et l'on m'apprit
à adorer les deux
l'un d'une façon
l'autre d'une autre
mais toutes deux sont semblables
car elles ne savent qu'ordonner
Jusqu'au jour où j'appris à connaître
l'Amour, brèche
entre les deux combattants
l'Amour, rai
de lumière entre les lèvres sanglantes
la brèche par laquelle
pénètrent les élus
dans un monde d'indifférents
Indifférents sont ceux qui adorent Dieu
Indifférents sont ceux qui adorent le Diable.

Partager cet article
Repost0

Det är bara en dröm ......

Publié le par Sabrina De L.

Je m'endors dans ses bras.

Je suis bien, je suis sereine.

La douceur et l'odeur de sa peau enivrent mes sens.

Je suis bien au creux de lui.

Je ne lui dis pas « je t'aime », non pas parce que je ne le pense pas, mais parce que je trouve ces mots trop faibles. Ce que je ressens c'est bien au delà de cela. Il signifie bien plus.

Il me caresse les cheveux, perd ses doigts délicats dans mes boucles noires. Et je chavire délicatement dans le royaume des songes, qui est animé uniquement par les battements de son cœur.

Il m'aime, n'est-ce pas ? …. il m'aime ….....

Un vent froid parcourt mon visage, une légère pluie verglacée me remet dans la réalité.

Je n'étais pas au creux de ses bras, et je n'y serai sûrement jamais.

Je suis là, il fait nuit et je me suis prise à rêver, avant de me nourrir du sang d'un innocent.

Un vent froid parcours mon visage, une légère pluie verglacée me cingle la face. En voilà une douce alliée, elle camoufle mes vraies larmes.........

Partager cet article
Repost0

Slumpen finns inte .............

Publié le par Sabrina De L.

Pour quelques raisons légitimes, j'ai dû quitter la superbe maison que j'habitais jadis ainsi que tout ce qui me reliait à elle. Pour des motifs personnels et surtout vitaux, je fus contrainte de quitter mes ami(e)s qui, pour la petite histoire, ne savaient pas que j'étais vampire ….. Ou peut-être une exception : Luc. Cependant meilleur ami soit-il ou pas, ma nouvelle demeure n'était connue de personne et pour la plupart, je m'étais juste enfuie pour me retrouver. Luc est humain, Luc est un de mes meilleurs amis, le genre de gars qui pouvait cacher un corps pour vous tant sa loyauté et sa fidélité étaient ancrées dans son âme si vous faisiez partie des personnes qu'il aimait. Il fut d'ailleurs le premier à qui je révélais ma malédiction. Je me souviens, c'était dans une chambre d'hôtel, un matin très tôt, je m'en rappelle comme si c'était hier. Il me manque souvent, mais je ne peux hélas le revoir. Même si je n'ai rien à lui cacher, le revoir impliquerait que je revois les autres. Ma vie, ma condition avaient pris une nouvelle tournure que je ne savais encore maîtriser. Bref, plus rien n'était comme avant et surtout, je n'avais pas vraiment réglé tout le mal que je vivais encore en moi. Je ne pouvais les mettre en danger. Je souffrais encore et j'essayais de soigner mon âme damnée. Contradictoire ? Non, je vous ai déjà expliqué que nous étions des êtres avec une conscience, que vous le vouliez ou non ! Les démons ne sont pas que réprouvés. Prenons pour preuve certaines mythologies qui leur imputent même une certaine utilité, malgré ce côté indocile. Mais je ne suis pas là pour me faire avocat du Diable, n'est-ce pas ?

J'espérais ce soir, revoir ma « couleur scandinave ». Je retournais donc au « Lost Paradise ». La ville était relativement assez grande, et je comptais sur ma minuscule chance pour que ce soir, Rolf y soit encore. Irrationnel, n'est ce pas ? Et pourtant, j'avais envie de tenter quelque chose. Ne me demandez pas pourquoi je suis si obsessionnelle. Cet homme est la bande originale de ma vie humaine et vampirique depuis 32 ans. Je n'avais aucun fondement logique à cela, c'était juste ainsi. Et me noyer de nouveau dans ce sentiment, cette occasion qui venait de remettre sa personne sur mon chemin, ne pouvait être autre chose qu'un signe, un dénouement à ce que je traversais. Il n'y avait pas de hasard, je n'y croyais pas et je n'y croirai jamais ….........

Publié dans L'histoire .......

Partager cet article
Repost0

Du är på fel sida av spegeln ...........

Publié le par Sabrina De L.

Mon réveil, le lendemain soir ne fut pas ce que je peux appeler « supra agréable ». La nouvelle du retour de mon créateur ne me convenait absolument pas. Nous ne nous étions pas vraiment quittés en excellent terme. Mais, je ne peux pas vous en parler, ici, à brûle-pourpoint, cela serait totalement déconvenue et absolument hors sujet. Enfin, "je ne peux pas" serait plutôt "je ne veux pas", et vous remarquerez une certaine nuance.

La question que je me posais, était : "Je le savais costaud, résistant, mais comment s'en était-il sorti ?". Je ne le pensais pas mort mais, je le voyais amoché voire même atrocement amoindri. Le vampire a des capacités que je ne soupçonne même pas, à bien y réfléchir. Ça m'épate de lune en lune ! Ayant moi-même parfois la magnifique surprise de me rendre compte de certaines choses me concernant, je ne devrais pourtant pas faire la surprise, cependant, je le suis …. je frôle même la stupéfaction, pour être honnête. Ma raison me dit qu'il n'y a rien d'illogique et mes sens trouvent cela absolument impressionnant. J'aurais presque envie de lui faire savoir mon entier respect. Mais, je ne vais pas m'aventurer trop loin dans le délire. Il me faut annoncer la nouvelle à Ian, mais connaissant Håkan et sa fascination à impressionner les autres voire, sa perversion maladive, je me disais qu'il s'en était sûrement chargé. Juste histoire de se délecter du regard de Ian tout en lui annonçant. Vous pensez que la médiocrité n'existe que chez les humains ? Venez donc vous perdre dans le monde vampirique, vous seriez surpris !

Nous sommes des démons, soit, mais nous avons aussi tous les défauts humains …. alors ? Finalement, ne seriez-vous pas simplement mauvais tout comme je le suis ? La différence est que le vampire est conscient d'être "mauvais", tandis que l'humain se cache sous des centaines, voire des milliers, d'excuses ou d'un manque d'objectivité flagrant et c'est un long débat que voilà ....

Il faut que je me prépare, j'ai envie de me perdre dans de la "couleur scandinave", ce soir, cela fait 32 ans que je l'attends ...........

Publié dans L'histoire .......

Partager cet article
Repost0

Jag älskar fortfarande dig ............

Publié le par Sabrina De L.

(Crédits photos S.DE.L.)

Tu penses que je t'ai tourné le dos ? Je dirai plutôt que je me suis éloignée de toi. Je ne te fuis pas, j'ai juste quelques griefs. J'ai toujours et j'essaie encore, par ailleurs, d'être la plus juste qui soit, d'être irréprochable et pourtant, tu m'as rarement épargnée. Je n'ai pas de rancune, cette attitude sert aux faibles. Souvent, je me dis que si tu me donnais la possibilité de tout recommencer, alors je te demanderai de ne rien changer ! Aucune larme, aucun rire, aucun désespoir, aucun mensonge, aucun leurre, aucun amour, aucune erreur, aucune réussite, aucune rencontre : RIEN …. Je demanderai à revivre tout pareil, la moindre seconde dans une copie absolument conforme…... tu vois, je ne t'en veux même pas …... Ne te méprends pas si j'ai préféré aller vendre mon âme, ou plutôt la jouer au poker avec le Diable, ton rival ! …. C'est simplement qu'à présent, quand il m'arrive quelque chose de mauvais, je ne suis plus étonnée. La raison est parce que j'ai changé de camp, que je t'ai « trahi », donc je paie. C'est plus logique, n'est-ce pas ? Parfois sont punis ceux qui font de leur mieux, pas forcément dans le bon sens, mais qui y mettent leur cœur, ceux qui veulent juste vivre, sans rien prétendre, juste profiter de la vie …. et puis , se pavanent impunément ceux qui ne savent même pas respecter la vie ou autrui, ceux là sont bénis des Dieux ….. Je ne crierai pas à l'injustice, je dirai juste que j'ai choisi mon chemin. Et avant d'être Diable, on est souvent ange …... un ange las d'avoir pleuré, d'avoir le cœur en miettes, un ange dont la lumière s'est éteinte, et qui choisit d'être éclairé par des flammes chaleureuses …... sans rancune …...

Partager cet article
Repost0

Mitt kallt blod .......

Publié le par Sabrina De L.

Je décidais de ne pas prêter attention à sa présence et je vaquais à mes occupations comme à chaque fois que je regagnais mon antre. J'attrapais les croquettes du chat qui se trouvaient dans la cuisine. Cette dernière donnait directement dans la pièce de vie. J'en remplissais sa petite gamelle, je l'avais choisie noir à cœurs rouges. Le chat vint vers moi, je le caressais. J'entendais son ronronnement commencer à gagner de l'ampleur dans cet appartement. Que cette bête était jolie et merveilleuse. Parfois, je me demandais si transformer un chat, si lui donner le don ténébreux, avait déjà été tenté.

  • Jamais ! Serais-tu aussi stupide ?

  • Je vois en tout cas, que tu n'as pas perdu les bonnes habitudes. Toujours prêt à lire dans mes pensées. Tu y arrives encore ? Tu as pourtant sacrément douillé, il y a quelques temps, non ?

Il continuait de me fixer, aucun changement d'humeur ne se lisait sur son visage. Le silence venait de s'installer et il était quelque peu pesant. Même si ma phrase n'était pas ouverte à la discussion, j'attendais malgré tout de sa part, une réaction. Sentir que je l'avais vexé, par exemple. Quelque chose qui pourrait redonner à notre « relation » ce qu'elle avait toujours été jusque là : un affrontement perpétuel. Je décidais de reprendre la parole.

  • Alors, ta présence ?

  • Tu me manquais.

J'esquissais un éphèmere rictus de satisfaction.

  • Sérieusement ? Ta présence, Håkan ?

  • Tu me manquais. Tu ne comprends donc plus notre langue ?

  • Cesse de me prendre pour une débutante. Tu n'apparais jamais dans ma vie sans raison. Tu es un peu le parvenu de notre monde !

Mon dernier mot eut l'effet d'une bombe chez ce dernier, en moins de temps qu'il n'en faut, il était déjà face à moi, me tenant par le cou, les crocs sortis. La colère sur son visage impassible venait de prendre demeure. Je riais, je riais car je ne sentais plus rien, ma puissance avait évolué et il le savait. Il finit par lâcher son étreinte. Je remettais mon pull en place et frottais mes manches, juste pour l'effet de style, adopter une attitude qui lui montre que je ne le craignais plus.

  • Tu comptais faire quoi, là ? Me faire peur ? Es-tu si stupide ? (tout en regardant la manche que je frottais)

Je relevais la tête pour le scruter et voir enfin dans son regard glacial une déstabilisation. Au lieu de cela, il me dit froidement :

  • Eli est de retour.

Mon sang déjà glacé vécut un deuxième instant réfrigérant. Le retour d'Eli ? Comment cela est possible ? Et pourquoi, pourquoi maintenant ?

  • Mais tu me manquais aussi, crut-il bon d'ajouter.

Publié dans L'histoire .......

Partager cet article
Repost0

Han gick barfota genom världen ........

Publié le par Sabrina De L.

La première fois que je l'ai rencontré, j'ignorais qu'il faisait partie de ma caste. Comment et pourquoi cela m'a-t-il échappé ? Sûrement parce que tout vampire qu'il était, il n'y avait pas plus "humain" que lui. Le don ténébreux n'avait aucunement altéré son amour de la "vie", son amour "d'être là". Il dormait peu le jour. Il se consacrait à la lecture de nombreux ouvrages dans cette grande demeure, à l'abri de l'astre ennemi, il nourrissait son âme d'histoires, de poésie, d'amour écrit. Mais ce qui me frappait, était son besoin d'être pieds nus. Il ne gardait que rarement ses souliers. Nombre de fois où je l'ai croisé admirablement habillé, sans chaussure ! Il commençait son chemin les pieds emprisonnés dans ses alcôves de cuir, puis en cours de route, il se délestait de cette étreinte. A bien y réfléchir, la matière sur laquelle il posait les pieds lui importait peu, les cailloux, le macadam, le sable, l'herbe, le linoléum etc, tout était agréable pour lui. Il avait une réponse à cette manie. Il me disait que l'énergie de la terre passait par là, qu'il avait besoin de ne faire qu'un avec cette dernière, la sentir, la toucher et il ajoutait : "Aimerais-tu que l'on te touche uniquement avec des gants ? N'aimes-tu sentir la douceur, la froideur, la rugosité ou encore le tremblement de la main qui te frôle ? Ce délicat soubresaut qui trahit l'état de l'âme de celui qui caresse." Il était le vampire le plus en adéquation avec mère nature.

Alors, parfois, pour avoir l'impression qu'il était là, je me déchaussais et j'avançais sur les routes, je m'enfonçais dans les ténèbres et je fermais les yeux. En hiver,  le bitume me glaçait de sa froideur nocturne et les soirs d'été, il me diffusait les restes de chaleur de ce soleil dont je ne pouvais plus profiter. Il avait raison de par ce biais, je me sentais "vivante".  Alors je l'imaginais marchant à mes côtés, son regard couleur noisette posé sur moi. Je repoussais assurément une de ses boucles qui lui tombait sur le visage. Il me sourit et je suis heureuse, d'être juste là, avec lui.

Oui, je me déchausse parfois et j'ose espérer que mon chemin m'amène un jour, de nouveau, vers une de ses paires de chaussures qu'il aura négligemment abonnée .....

 

Partager cet article
Repost0

<< < 10 11 12 13 14 15 16 > >>