Ensamhet …

Publié le par Sabrina De L.

        Je me suis perdue depuis quelques temps. Je suis un vampire et je me retire de plus en plus souvent de cette humanité. Est-ce vraiment moi le monstre lorsque je vois ce qui se passe dans ce monde ? Est-ce vraiment moi qui suis à blâmer ? 

Je me suis retirée de votre vie, de votre essence, de votre sang. 

Vous avez perdu ce qui m’excitait, je ne vois plus dans vos yeux cette lumière de défi, je n’y vois que de la cruauté, de la méchanceté, de la jalousie…

Vous avez oublié de vivre, vous avez oublié que vous étiez mortels. Vous avez oublié que tout cela prendra fin et vous passez votre existence à saloper celle des autres, mettant au point de vils desseins qui n’ont de sublime que votre manque de cœur. 

Je suis un vampire et pourtant chacun de mes actes est réfléchi. Rien n’est fait gratuitement. Vous avez cette générosité là, celle de la gratuité dans ce qu’elle a de plus moche : La haine de l’autre, là vous ne manquez pas d’altruisme dans ce domaine.

Tout devient débat, tout devient sujet à querelles … Vous me fatiguez.

Même les démons sont plus nobles et jamais je n’aurais pensé écrire ça. 

Ce monde manque cruellement d’amour et de personnes qui s’aiment … 

Ceux qui connaissent la définition de l’amour, gardez la précieusement dans votre âme, une fois qu’il n’y a plus cette richesse … la mort n’est jamais loin…

(Extrait de journal d’un vampire, un soir de lassitude …)

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article