Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

45 articles avec mes pensees a fleur de crocs

Jag är min värsta fiende !!!

Publié le par Sabrina De L.

Je me rendais compte qu'à force d'affronter des épreuves, chaque chute, chaque combat me faisaient inévitablement rencontrer un nouveau démon interne .... Comme si tout était programmé .... J'avais beau essayer de lutter, d'insérer des principes dans mon âme et des routes à suivre, l'enfer me montrait qu'il était inutile d'élaborer des plans pour y échapper ... J'étais vouée à ne plus avoir de cœur, à devenir de plus en plus cruelle et surtout ne plus laisser ma conscience dire un mot ... Je marchais malgré moi dans les pas du Diable, et bizarrement, je commençais à y prendre goût .... Je venais de rencontrer une autre facette, et aussi noire soit-elle, elle me plaisait follement ... parce qu'elle était la résultante de quelque chose qui vibrait en moi .... La vie aura réussi à faire quelque chose de mon être, de mon âme, mais pas forcément ce dont je rêvais étant enfant. Je savais à cet instant précis, que je deviendrais la meilleure alliée de mes démons et ma pire ennemie aussi ......

Extrait du journal intime - Sabrina De L. - Octobre 2016

Partager cet article

Repost0

LEV NU !!!

Publié le par Sabrina De L.

Je ne tenais absolument pas à prêcher pour la vie, étant donné que j'étais maudite et damnée. Mais souvent, je regardais les humains, je les écoutais, et je me disais : « Diable ! Que de temps perdu ! Que d'excuses futiles !!!».

Nombre d'entre eux vivaient dans une monotonie baignant dans une dépression constante saupoudrée de peurs à différents niveaux. Et puis, ils se dirigeaient vers la mort, indubitablement, en ayant passé leur chemin à se plaindre, cherchant la souffrance inutile et rêvant une vie meilleure. Je ne prétendais pas détenir la solution ultime, mais mon credo était : "Vis, maintenant !! Ressens, tente, ris, essaie, tombe, relève toi, aime, parle, essaie encore !!! Aujourd'hui est peut-être le dernier !!"

…. Soyons lucides, il n'y a rien qui prouve qu'un autre monde nous attend, alors vivez dans celui où vous avez conscience de respirer !! …. Le passé ? Il n'est plus, alors à quoi bon le ressasser ? A quoi bon le laisser vous tourmenter ?? La tristesse ? Vous pensez être au paradis ? Chacun à son lot, alors, tournez tout au dérisoire !! Soyez plus fort que la douleur !! Foutez vous de sa gueule !!! Vous ne changerez absolument rien au passé !! Assumez TOUT, relevez vous de TOUT !! Vous êtes vivants !! Pour le futur ?? Arrangez vous pour qu'il pétille, qu'il vous fasse vibrer !! Il ne sera sûrement pas idyllique, mais il aura l'audace d'être diablement vivant !! ….. Je ne tiens absolument pas à prêcher pour la vie, ni l'amour, mais je tiens à rejoindre l'obscur, la fin, emplie de souvenirs qui montreront à mon cœur, que durant tout ce temps, il n'a pas battu en vain ….. Que pendant ce chemin, j'ai eu l'audace de créer une histoire inimitable : LA MIENNE …. parce que mes souvenirs, PERSONNE ne pourra me les voler …. C'est le seul trésor que j'emporterai au creux de mon âme …......

(Extrait du journal vampirique Sabrina De L. - Septembre 2016)

Partager cet article

Repost0

Djävulen sjunger blues ......

Publié le par Sabrina De L.

[...]  Je suis un démon et je t'implore, Dieu !

Fais moi oublier ces sentiments amoureux.

Je n'avais pas vraiment de définition

et tout cela porte son nom.

Damne moi encore, jette moi de nouveau !

Réserve moi sur cette terre les pires travaux.

Fais moi souffrir, de l'enfer à l'infini,

Mais je t'en prie, pas d'amour pour lui. [...]

(Extrait poème "Le Diable chante le blues" - Sabrina De L. - 2018)

Partager cet article

Repost0

Du !! Du inspirerar Paradiset !!

Publié le par Sabrina De L.

Je n'ai pas vraiment de doutes sur la définition de l'Enfer. J'en connais ses moindres endroits, ses moindres feintes et ses pièges. Je connais aussi la souffrance que cela engendre et ces instants de désespoir qui l'accompagnent. Paradoxalement, je n'ai pas besoin que l'on me raconte le Paradis, il me suffit de te regarder pour que je crois en lui. Dans ce monde infini, même dans ces coins les plus obscurs, il y aura toujours une douceur, un havre, quelque chose qui apaise mon cœur amoché. Cette magie qui s'opère, il me suffit d'entrer dans une pièce où tu es pour qu'un souffle enchanteur s'abatte sur moi. Je suis tout à coup subjuguée, heureuse et légère et tu ne le sais pas ...... Je n'ai pas besoin que l'on me raconte le Paradis. Quel délice de t'observer, même dans un silence absolu. J'aime poser les yeux sur toi et laisser mon cœur se gorger de tes moindres respirations. Comment ne pas croire à la grâce divine dans de pareils cas ? Quelle adorable esquisse, quel art délicieux que voilà! Chaque courbe de ton être met en lumière un galbe magnifiquement exécuté. Que celle qui a la chance de te regarder chaque jour, chaque nuit, ne se lasse jamais de ce trésor. Es-tu Phoebus ? Est-ce pour cela ? Toi, le soleil ? Tout paraît le plus souvent obscur, inexplicable mais il n'est de logique plus universelle que de reconnaître qu'il y ait peu de chance que la Lune soit aimée du Soleil …..................... Je n'ai pas besoin que l'on me raconte le Paradis quand j'ai l'intime conviction qu'il s'inspire de toi.

( Journal Personnel vampirique - Sabrina De L.)

Partager cet article

Repost0

Mitt leende är ett vapen !!

Publié le par Sabrina De L.

Comme je ne cesse de le répéter : on ne choisit pas d'être un démon. Le destin se charge de la besogne, soit parce qu'à force de tristesse et de douleurs vous glissez doucement vers les rives opposées au bien ou soit, vous êtes sélectionné et vous gagnez à la loterie de la vie maudite. Pour ma part, il y a un peu des deux, même si je penche plus pour le fait que je n'ai jamais vraiment eu de chance et que je m'en suis toujours très bien accommodée. Mon créateur m'a observée depuis ma plus tendre enfance m'a-t-il dit, comme si le Diable avait pointé une de ses griffes sur moi en lui disant : « Intéresse-toi à la p'tite !!  C'est une amie !! ». Il m'avait vu sourire, encore et encore !!! Sourire lorsque j'avais dû abandonner mon Italie alors qu'au fond de moi, je perdais toute ma vie. Sourire malgré une enfance peu commune qui m'a fait préférer la solitude plutôt que l'épaule de quelqu'un. Sourire alors que je disais un dernier « Au-revoir » devant une stèle qui comportait un parent, un ami, bref, quelqu'un d'important à mon cœur. Tout cela n'a jamais détruit ou ombragé mon sourire. C'était mon credo : La vie ne pourra m'enlever cela que lorsque je mourrai et avant ça, je lui promettais encore beaucoup de pieds-de-nez ou de regards défiants. JAMAIS elle n'aura d'emprise sur mon sourire : JA-MAIS et pourtant, elle ne s'est jamais retenue, parfois de mettre la barre très haute ! Pas de problème, je souris encore. Cette attitude peut paraître étrange, la positivité constante est denrée si rare que fatalement, elle n'attire pas que de l'admiration. L'on trouve parfois que cela cache quelque chose de moins serein. Un dessein moins noble ... je n'en ai que faire, je sais qui je suis !

Je suis donc immortelle ? Je n'en suis pas si sûre. Le soleil peut avoir ma peau, et le pieu peut détruire mon cœur. Ce cœur, si meurtri, si lacéré et pourtant si gonflé d'amour. Ma faiblesse est l'amour. J'ai juste un seul souci, un détail important : je n'ai jamais pu réellement l'offrir. Mais qui peut aimer un démon sans s'imaginer que tout cela n'est que perfidie ? L'enfer est pavé de bonnes intentions, dit-on. Pourtant, à brûle-pourpoint, je vous dirais que je me considère comme loyale et que j'ai connaissance du bien et du mal . Je ne nie jamais quand je suis l'auteur de l'un ou l'autre. C'est moult compliqué à expliquer, mais regardez bien, nombre d'humains sont beaucoup plus diaboliques que l'Enfer lui même et pourtant, mon amour n'a jamais réussi à trouver acquéreur. Je pense que les étiquettes sont simplement mal distribuées !! Je dois l'admettre aussi, un bien aussi précieux ne peut être offert au premier venu qui ne saurait en faire bon usage, qui le gâcherait, qui n'y croirait pas, pis, qui en profiterait !! Pourtant, le peu de fois où mon dévolu s'est jeté sur une âme masculine qui avait la faculté de répondre à tout ce que j'aime, je me suis vue confrontée à la peur, oui …. la peur que l'on me rende mon amour sans vouloir l'essayer, alors sous un magnifique sourire je m'éclipse délicatement,  bien souvent, sans un bruit, laissant de mon passage qu'une esquisse joyeuse et une brise fraîche dans la vie de l'autre et je retiens mon cœur de crier : « Délivre moi !! Elle garde mon amour prisonnier !! Il va finir par se faner !! » …. Je ne laisse pas mon cœur diriger ma vie, il n'est pas le maître de mon âme. Il a trop d'amour en lui, il pourrait se faire "avoir", alors ma tête est la maîtresse absolue ! Stupide n'est-ce pas ? Pourtant, si vous saviez comme je suis droite, entière, je n'ai pas honte de ce que je suis, par amour, je pourrais en faire des choses …... mais je ne les fais pas ..... qui peut croire en l'amour d'un démon ?

Je suis donc spectatrice et tout comme mon créateur, j'observe les âmes. Certaines je les suis depuis longtemps et malgré ma toute puissance, je suis encore incapable de dire .... de lui dire que c'est sur lui que mon cœur a installé chacun de ses battements et ce, depuis quelques années. Je partirai sûrement, en laissant dans son sillage un souvenir léger et heureux que je lui aurai offert tout au long de notre chemin et puis mon cœur hurlera jusqu'à ma mort que c'était lui qu'il me fallait .......... Je reprendrais ma route et au premier plan, rien de tout cela ne sera perceptible parce que vous n'y verrez que mon sourire !!!

Partager cet article

Repost0

Smaken för livet .........

Publié le par Sabrina De L.

[....] Parfois, un parfum, un bruit me replongent dans quelques chaleureux souvenirs où tu es. Je regrette d'avoir été bien élevée lorsque j'étais humaine. J'aurais dû me resservir au plat de la vie, parce qu'à cet instant même, j'aimerais avoir le cœur plus gros que le ventre, pour que jamais mon jardin secret ne cesse de se nourrir de toi. Donner à mes souvenirs un goût sucré, ce petit quelque chose d'indispensable dans le ballet de ma solitude lorsque je m'arrête en chemin. Ce précieux nectar de douceur qui parcourt chaque parcelle de mon cœur. Qu'il est cruel de n'être qu'amie avec la lune lorsque sur notre chemin un être nous redonne goût au soleil. Je me fiche de mourir d'amour, de ne plus nourrir ce cœur, parce que personne ne pourra effacer, ni rivaliser avec le goût que tu m'as laissée dans l'âme .....

(Extrait "Journal personnel" - Sabrina De L.- 2018)

Partager cet article

Repost0

Simma i mörker!!!

Publié le par Sabrina De L.

crédits photos S.Passaro

[ .......] Connais-tu le manque de l'autre comme je le côtoie ?

Si je n'habite ton cœur, avoue que je me fourvoie !

Aucun amour au monde ne possède autant d'éclat,

Et la mort me serait plus douce que de vivre sans toi.

(Extrait poème "Swim through the darkness" - Sabrina de L. - 2018)

 

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>