Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jag förbannar dig !

Publié le par Sabrina De L.

J’avance les canines fières et le regard défiant. Je montre ma force à qui veut la voir et je brave quiconque veut s’y mesurer. Mais pourquoi fais-je tout cela ? Pourquoi ne suis-je que froideur et méfiance ? Je n’en sais rien où je n’en sais que trop bien. Je préserve les quelques morceaux de cœur encore valables, je ne veux pas qu’il meure complètement, vous comprenez ? On m’a tant menti, tant trahie. Je n’ai jamais été la personne que l’on épargnait. J’ai plutôt été celle avec qui l’on testait les limites, juste pour voir jusqu'où une âme pouvait avoir mal. J’ai l’âme accueillante ! J’ai appris avec les années que la gentillesse, la compassion, la compréhension envers autrui n’étaient aucunement une qualité.  En général cela vous dessert jusqu'à vous vider de votre dernier gramme de patience pour peu que vous tombiez sur des personnes sans aucune conscience, même infime. L’humain est égoïste, l’humain ne supporte pas qu’on lui manque de respect, mais ça ne le dérange pas de vous en manquer. Fais ce que je dis, ne fais pas ce que je fais, entendras-tu en fond sonore lorsque tu te demanderas ce que tu as pu faire pour mériter si peu de respect. Et malgré tout cela, je suis assez conne pour être loyale! Seulement mon cœur est en morceaux, j’ai bien cherché une colle pour essayer de le réparer un peu histoire que ses battements ne soient pas chaotiques. J'ai essayé de le recoudre aussi. Je l'ai tenu aux creux de mes larmes en lui demandant de tenir le coup, lui ordonnant de garder un joli rythme et de l'amour à foison. Je veux qu’il tienne la route pour ne pas devenir froide à l’intérieur, vous comprenez ? Seulement la vie, le genre humain me montrent souvent que je m’échine devant une chimère, que j’essaie de préserver quelque chose que l’on s’obstine à piétiner, abîmer, écraser. On crache sur mon cœur…. Je suis là, comme une pauvre loque, fière et silencieuse, tenant dans mes mains un organe qui crie à l’aide et personne ne l’entend. Je suis un vampire et je me sens seule. Je suis un vampire et j’ai mal. Je suis un vampire, j’avance fièrement et le regard défiant, et parfois si tu entends quelques pulsations lorsque je m’approche, écoute attentivement car je sais que ce sont les dernières notes que je joue …. Mon cœur est fatigué, mon cœur est bousillé et plus rien ne m’intéresse vraiment dans le genre humain ……….. Les anges déchus ne sont pas originellement noirs, on les a simplement mal aimés…. Et quand on piétine l’amour que reste-t-il à défendre ?  

(Extrait journal vampirique - quelque part en 2019)

Partager cet article

Repost0

Beskriva eller skriva kärleken .............

Publié le par Sabrina De L.

[....] Je voudrais simplement que mes battements se mettent au diapason d’un autre cœur. Que notre mélodie ne fasse qu’une. J’aimerais qu’il aime les trémolos, les murmures de ma chanson. J’aimerais que la partition soit une parfaite harmonie, que nous soyons une double note, la plus belle !! Celle qui est indispensable à l’œuvre de notre amour. Je voudrais que notre mélodie soit l’hymne des vrais sentiments. Je voudrais tant !!

Au lieu de cela, je suis seule à errer devant un clavier, un soir de pleine lune. Je vomis mon amour idéal à la face du monde et je n’ai comme compagnie que cette musique interne qui ne trouve pas d’écho…. Cette douce et lancinante complainte. J’aimerais tant que tu l’entendes et qu’au détour d’un refrain, tu comprennes que ma chanson ne parle que de toi. Que chaque couplet ait été inspiré de toi et que chaque refrain te réclame…. Et le solo …. Je suis en train de le vivre…. Chaque note pleure, elles pleurent mon secret….

Il n’est pas facile de décrire l’amour. On l’idéalise, on le supplie, on le dessine, on l’implore …. Pour ma part, j’essaie de l’écrire et ma plume n’est pas assez juste pour m’en présumer digne auteur. Je suis une âme, une ombre, un vampire ………… et je suis prisonnière de ce sentiment, jusqu'à ce que j’en sois libérée …… Mais qui m’en délivrerait ? L’amour ou la mort ? 

(Extrait des écrits vampiriques, un soir de 2019)

Partager cet article

Repost0

Kärlek ...... detta mysterium .....

Publié le par Sabrina De L.

Parfois à la lueur d'une bougie, je repense à ma vie, celle qui habite mon cœur. Je peux passer des heures à essayer de comprendre cette science qui n'a rien d'exact : L'amour. L'on parle souvent d'alchimie, de pure osmose, de magie et de vie entière à se sentir exister en suivant le diapason de son cœur qui ne bat que pour l'être aimé. Je déplore parfois de ne pas connaître la définition « éternel », quelle contradiction pour une âme vampirique immortelle. Je me sens comme dans un bal, où chaque cavalier tente sa chance. Ils me regardent de leurs yeux profonds, tentent une valse, se sentent prêts à mener la danse. Et puis, je finis par me retrouver seule au milieu de la piste, parce que finalement, pour moult raisons, la musique ne leur plaît guère, ma façon de danser ne leur convient pas. Mais il se peut aussi que j'attendais meilleur cavalier ou que simplement, je n'ai plus envie de danser …..
Je finis par enlever toutes ces théories de mon crâne, je souris à canines déployées et je me dis qu'un jour je finirais ma danse pour de bon, jusqu'à en user la peau de mes pieds. Il sera là, sans jamais me lâcher et nous suivrons le rythme de nos cœurs pour l'éternité …...
Et c'est souvent dans ces moments là, que je fais la meilleure victime de mes crocs ….. Elle paie mon euphorie de croire que l'amour peut exister …... Je suis un vampire …..

(Extrait du journal vampirique - septembre 2017)

Partager cet article

Repost0