Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nostalgi ........

Publié le par Sabrina De L.

crédits photo S.De L.

" [.......] L'aventure ne fait que continuer, n'est-ce pas ?? .... mais la vie, comme tout bon livre, a toujours un passage qu'on préfère, toujours un moment qu'on relit avec beaucoup d'émotion ..... Puis on poursuit la lecture par curiosité en se demandant où tout cela finira par nous mener et on souhaite que l'auteur n'a pas chié la fin du roman .......que ce sera un putain de best-seller !! ................"

(Extrait du journal vampirique - Sabrina De L. - Novembre 2018)

Partager cet article

Repost0

Hädelse !!! Jag bryr mig inte om människorna

Publié le par Sabrina De L.

Je suis un vampire nostalgique, voyez vous ? Je suis née à la fin des années 70. Ma transformation est très récente. Pour être totalement franche avec vous, je suis un vampire qui a moins de 10 ans. Parfois, j'en rigole, souvent même ! Je fus considérée comme damnée l'année de mes 33 ans , tel Jésus. Est ce parce que je voulais devenir nonne dans ma jeunesse ? On m'a crucifiée de deux crocs dans la carotide et laissée pour morte dans une ruelle. Je n'ai jamais eu de bol dans ma vie humaine, donc même ma damnation se devait d'être à la hauteur de mon existence, en trois mots : spéciale mais merdique !! Et ce soir, après m'être abreuvée de sang frais, je voulais repenser à mes années favorites. Je me dois de vous avouer que ce sont celles de mon enfance. Aaaahhh L'italie …. Connaissez vous l'Italie ? Je suis issue d'un petit village près de Vérone. Vérone, la ville des amants maudits … Roméo et Juliette ! Posez vous 5mns.... Parfois, il faut vous rendre à l'évidence …. si si !!. Votre naissance, l'endroit, l'heure, le jour définit ce que vous allez vivre. Personnellement ma vie amoureuse est aussi catastrophique que les deux amants, les suicides en moins …. mais là, n'est pas le propos. Je parlais de mes années d'enfance humaine, ma jeunesse. Ces sons, ces musiques, ces moments, ces films, ces humains !! Diable, que tout cela me manque … Et quand je regarde la génération actuelle, sentez-vous ma tristesse ? Voyez-vous où je dois vivre mon immortalité ? J'ai presque envie de m'offrir au soleil, sans somation, histoire d'en finir, c'est juste cadeau ! Plus d'originalité, plus de sentiments profonds, plus d'inventivité, plus de respect . Comment trouver mon compagnon, celui qui est digne du don ténébreux ? Cette génération est vide, comme je vide mes victimes de leur sang. Aucun relief, juste des moutons, ils marchent avec des œillères. Alors parfois, je me replonge dans de vieilles photos, de vieux films. Et c'est à moi de pleurer des larmes de sang. Je n'ai aucun problème de conscience quand je retire la vie de quelqu'un au plus j'avance dans ma damnation. Mais faites un bond de 30 ans en arrière !! … Je ne suis pas sûre que cela aurait été si facile. Les personnalités étaient si différentes, si profondes même dans leur pathétisme. Je suis amoureuse de ma nostalgie, elle m'offre ce que je ne trouve pas dans mon immortalité. Bordel, j'ai les crocs mal barrés !! La machine à remonter le temps, en voilà une bonne idée. Mais le seul truc de vrai c'est mon vampirisme … et pendant que certain(e)s prétendent que tout cela est faux, moi, je vois la pauvreté de l'humain et sa déchéance avancer à grands pas..... et je ne peux rien faire, à part vivre dans mes souvenirs d'humaine, là où cela ressemblait encore à quelque chose. Rassurez vous, j'épargne les âmes qui valent le coup, mais elles sont si minoritaires que je ne risque pas de crever de faim !!! ….....

(Extrait du journal vampirique Sabrina De L. – Février 2018)

Partager cet article

Repost0

Rita mig ett leende !

Publié le par Sabrina De L.

crédits photos S.De L.

Ce jour là, j'eus surtout l'esprit rivé sur mon avenir. Être un vampire raté, n'avait rien de tout repos. Je devais me cacher de mes ami(e)s, afin de ne pas éveiller de soupçons et je devais toujours regarder derrière moi, afin de ne pas attirer les crocs mal-embouchés et susceptibles de ces vampires qui me jaugeaient comme la dernière des merdes. Je me sentais bien seule, et bien abandonnée, souvent.

Je réfléchissais, tout en parcourant un bouquin. Je serais incapable d'en décrire le moindre contenu tant il me servait de trompe l’œil. J'aimais faire semblant de lire pour remettre mes pensées en ordre. Je relevais la tête, pour m'enivrer du calme qui régnait dans la bibliothèque où je m'étais posée pour l'après-midi. J'aimais ce silence. Mon regard s'arrêta sur le plus joli sourire qui soit, une dentition parfaite comme je l'appréciais. Le propriétaire de cette bouche se tenait devant moi. Il me tendit l'agenda que j'avais fait tomber sans m'en rendre compte. « C'est à toi, je crois ?! » me dit-il d'une voix parfaite. Je lui répondis par un timide « Oui …... merci beaucoup ». Son regard se posa sur moi avant de partir doucement vers l'allée de la littérature anglaise.... Je ramassais mes affaires, j'avais besoin de quitter subitement cet endroit …. Et tout en me dirigeant vers la sortie, je m'aperçus que je souriais. Il y avait bien longtemps que mes lèvres n'avaient dessiné aussi sublime esquisse et il en était l'auteur...........

(Extrait du journal vampirique Sabrina De L. - Novembre 2016)

Partager cet article

Repost0

Jag är min värsta fiende !!!

Publié le par Sabrina De L.

Je me rendais compte qu'à force d'affronter des épreuves, chaque chute, chaque combat me faisaient inévitablement rencontrer un nouveau démon interne .... Comme si tout était programmé .... J'avais beau essayer de lutter, d'insérer des principes dans mon âme et des routes à suivre, l'enfer me montrait qu'il était inutile d'élaborer des plans pour y échapper ... J'étais vouée à ne plus avoir de cœur, à devenir de plus en plus cruelle et surtout ne plus laisser ma conscience dire un mot ... Je marchais malgré moi dans les pas du Diable, et bizarrement, je commençais à y prendre goût .... Je venais de rencontrer une autre facette, et aussi noire soit-elle, elle me plaisait follement ... parce qu'elle était la résultante de quelque chose qui vibrait en moi .... La vie aura réussi à faire quelque chose de mon être, de mon âme, mais pas forcément ce dont je rêvais étant enfant. Je savais à cet instant précis, que je deviendrais la meilleure alliée de mes démons et ma pire ennemie aussi ......

Extrait du journal intime - Sabrina De L. - Octobre 2016

Partager cet article

Repost0

LEV NU !!!

Publié le par Sabrina De L.

Je ne tenais absolument pas à prêcher pour la vie, étant donné que j'étais maudite et damnée. Mais souvent, je regardais les humains, je les écoutais, et je me disais : « Diable ! Que de temps perdu ! Que d'excuses futiles !!!».

Nombre d'entre eux vivaient dans une monotonie baignant dans une dépression constante saupoudrée de peurs à différents niveaux. Et puis, ils se dirigeaient vers la mort, indubitablement, en ayant passé leur chemin à se plaindre, cherchant la souffrance inutile et rêvant une vie meilleure. Je ne prétendais pas détenir la solution ultime, mais mon credo était : "Vis, maintenant !! Ressens, tente, ris, essaie, tombe, relève toi, aime, parle, essaie encore !!! Aujourd'hui est peut-être le dernier !!"

…. Soyons lucides, il n'y a rien qui prouve qu'un autre monde nous attend, alors vivez dans celui où vous avez conscience de respirer !! …. Le passé ? Il n'est plus, alors à quoi bon le ressasser ? A quoi bon le laisser vous tourmenter ?? La tristesse ? Vous pensez être au paradis ? Chacun à son lot, alors, tournez tout au dérisoire !! Soyez plus fort que la douleur !! Foutez vous de sa gueule !!! Vous ne changerez absolument rien au passé !! Assumez TOUT, relevez vous de TOUT !! Vous êtes vivants !! Pour le futur ?? Arrangez vous pour qu'il pétille, qu'il vous fasse vibrer !! Il ne sera sûrement pas idyllique, mais il aura l'audace d'être diablement vivant !! ….. Je ne tiens absolument pas à prêcher pour la vie, ni l'amour, mais je tiens à rejoindre l'obscur, la fin, emplie de souvenirs qui montreront à mon cœur, que durant tout ce temps, il n'a pas battu en vain ….. Que pendant ce chemin, j'ai eu l'audace de créer une histoire inimitable : LA MIENNE …. parce que mes souvenirs, PERSONNE ne pourra me les voler …. C'est le seul trésor que j'emporterai au creux de mon âme …......

(Extrait du journal vampirique Sabrina De L. - Septembre 2016)

Partager cet article

Repost0

Det finns en demon inom mig!

Publié le par Sabrina De L.

Je suis restée plusieurs jours en étant complètement amorphe, sans force, j'avais l'impression que je n'étais plus moi, que quelqu'un était entré dans mon âme, mon corps, comme si je n'étais plus seule. Håkan me disait que le sang puissant d'Egyn en était la cause, qu'il fallait trouver un moyen pour que j'en sois débarrassée. A part me vider complètement, totalement, je ne voyais pas d'autre solution valable. Je n'osais dire également que parfois j'avais des pulsions sadiques. J'aurais pourtant dû en parler, parce qu'un soir alors qu'Håkan venait voir comment je me sentais, je me tenais fraîche comme un gardon sur mes deux pieds. Il en était le premier enchanté. Sauf que, je sentais bien que c'était un leurre, une espèce de force invisible qui était en moi. Un truc malsain et le pire, c'est que cela m'excitait !

Il vint vers moi, enjoué. Je lui sautais à la gorge, et j'arrachais une partie de sa chair. Aaaaah ce sang, cette délectation suprême !! J'en étais presque au bord de l'orgasme tant ce nectar me grisait. Je lui sirotais l'âme. Il essayait de se débattre mais ma force était trop puissante pour qu'il puisse quitter mon étreinte. Je sentais son pouls ralentir, je le vidais, je savourais intensément ce moment. Mes yeux se révulsaient de jouissance et il était faible face à moi. Ce qui l'a sauvé ?? Stieg, ce foutu sorcier ! Il maîtrisait tant et tant de pouvoirs psychiques, qu'une compression dans mon cerveau se faisait sentir, m'obligeant à cesser de m'abreuver. Mes membres étaient paralysés, mon cerveau me faisait mal.

J'étais à terre, me tenant les tempes.

  • Pourquoi ?? Pourquoi ? J'ai soif !! (les crocs sortis, le visage en sang)

  • Tu es possedée Sab' !! Tu lui laisses trop prendre le dessus !! Tu as manqué de le tuer !!

Håkan était allongé, inerte. Il me regardait de ses yeux livides et emplis de peur. Je prenais conscience que je venais d'essayer de tuer celui qui veillait sur moi, celui qui essayait de me remettre sur pieds. J'eus conscience de la monstruosité de mon acte, de ce que j'avais pris comme une pulsion excitante à accomplir comme un fantasme. J'avais honte ..... J'avais honte d'être devenue ce que j'étais. Dans un élan, je courus vers la fenêtre. Je traversais cette dernière de tout mon corps. Brisant ce fabuleux vitrage qui avait résisté au temps depuis des siècles. J'atterris plus bas, une partie de mon bras plié dans le dos. Mon corps me faisait mal. Je voulais mourir. Comment mourir quand on est vampire, un vampire comme moi ??

Stieg était descendu et sorti du manoir, il me rejoignit, se pencha au dessus de moi. Son visage montrait de la déception.

  • Je ne peux pas comprendre à quel point tu es lâche !

  • Je ne suis pas lâche, sorcier de mes deux !

  • Bats toi !! Bats toi !! Tu te dois de le faire !

  • Le faire ? Pour qui, pour quoi ? Depuis que je suis vampire, mon existence n'est que combat !!

  • Pour Kelland, pauvre idiote !

Publié dans L'histoire .......

Partager cet article

Repost0

Det finns en annan värld. Visst är det otroligt?

Publié le par Sabrina De L.

Je passais les jours suivants sans vraiment quitter la chambre du manoir. Parfois, Håkan passait voir si j'étais toujours de ce monde des ténèbres. Une nuit alors que je continuais à saigner cette espèce de glaire sanguinolente des yeux, je plongeais dans une hallucination, ou alors était-ce un rêve ou la réalité, toujours est-il qu'il se trouvait devant moi. Il me regardait, les yeux brillants. Était-ce des larmes, de la joie, je ne saurais vous décrire. Il rompit le silence.

  • Salut toi !

  • Kelland !! Si tu es une chimère, je t'en prie, évapore toi !! Dégage !

Je me levais et hurlais :

  • Egyn !! Montre toi, salopard !! Pourquoi tu me fais ça !!?? Espèce de pauvre connard de démon de merde !!

Je m'écroulais, les yeux pleins de larmes de sang. Puis, je me mis à sentir la main droite de Kelland me relevant le visage.

  • Hey, Angel !! Calme toi !! C'est moi !!

  • (Je le regardais, rageuse) C'est cela oui !! C'est toi, et moi, je suis le Pape !

  • (Il se mit à rire) Pour un peu, je deviendrais croyant ! ….. Calme toi !!

Je séchais mes larmes du revers de la main. Elle devint rouge et imprégnée de cette matière visqueuse. Je reprenais ma respiration et j'essayais de rester stoïque, je me disais que si c'était une épreuve envoyée par ce con de démon, je me devais d'être plus intelligente.

  • Admettons …. C'est toi ! Pourquoi es-tu là ??

  • Justement ! Laisse moi t'expliquer. Je suis dans un autre monde. Il y a moyen de duper Egyn. Mais pour cela, il faut que tu sois forte et que tu demandes de l'aide. En voulant t’appâter, il a ouvert une porte. Mais je n'ai que très peu de temps devant moi.

Ma respiration se bloqua, j'étais pendue à ses lèvres. Il m'expliqua brièvement ce qu'il était en train de vivre et où il se trouvait. Notre temps était compté. Je buvais ses paroles. Au bout d'un quart d'heure, je ne pus que lui répondre un « Ok » qui n'était pas vraiment convaincant mais qui était cependant sincère. Il décrocha son pendentif fétiche, celui qu'il portait lorsque l'on était tous les deux et qu'il ne quittait pas. C'était une espèce de collier qui ressemblait étrangement à la couronne d'aubépine que Jésus portait lors de sa crucifixion, mais en plus discret et plus fin, le tout en argent. Il me la tendit.

  • Preuve en est, lorsque tu quitteras cet état de transe, ce collier sera en ta possession. Preuve que je peux communiquer avec toi. Mais je t'en prie, rallie toi avec Søren et Stieg, ils te diront quoi faire. Soyez juste prudents. Egyn n'est pas vraiment bon, mais il n'est pas foncièrement mauvais. Il veut juste avoir plus de pouvoir. Il lui faut agrandir sa légion, il a besoin d'âmes. Et garde en mémoire que sa force est l'eau.

Son être se dissipa. Je me réveillais le visage à terre et je tenais en main son fameux collier. J'avais l'impression d'être dans un abominable cauchemar. Je me mis à hurler le nom d'Håkan. Il entra dans la chambre quelques secondes plus tard. Je ne sus lui dire que :

  • Kelland !! Kelland …. regarde !!! (en lui tendant le collier).

Mes forces me quittèrent. Il me porta jusqu'au lit et je replongeais dans un sommeil profond.

Publié dans L'histoire .......

Partager cet article

Repost0

1 2 > >>