Kärlek är min fiende ...

Publié le par Sabrina De L.

On pourrait se dire que je me plains énormément, que j’ai la chance d’être damnée et quasi immortelle (oui, n’oubliez quand même pas que le soleil, ce n’est pas vraiment mon pote. Que les pieux ne soient pas une séance d’acupuncture et que ma tête, si vous la tranchez, elle ne repousse pas). Bref, où en étais-je ? Mes plaintes éternelles sur l’amour que je vous narre. J’ai beau faire le tour de mon existence, c’est toujours ce putain de sentiment qui m’anéantit et qui continue son chemin sinueux et tortueux dans mon esprit.

Je suis un démon et pas des moindres. Si je dois partager mon amour, je me dois forcément de me mettre à nu (sauf si je tombe en amour avec un de mes semblables). Je dois reconnaître que les choses logiques et simples ne me plaisent guère. Cette couleur scandinave est en mon cœur depuis tant d’années. Entre temps, moi, je suis devenue ce que je suis et lui continue de vieillir (ce qui par ailleurs, n’atténue en rien l’emprise qu’il a sur mon âme depuis tout ce temps). J’en reviens à cela, mais comment peut-on aimer un démon ?

Ce n’est clairement pas une mince affaire. Je me projette extrêmement mal dans le sens où avouer des sentiments n’est pas croisière de plaisance à mon niveau. Allons, ne faîtes pas comme si vous n’aviez pas compris ?! L’amour se fait sans mensonge et je dois m’assurer que les sentiments soient partagés à mon égard.

Bref, il est humain, je suis un monstre.

Souffrir du manque de l’autre, je connais. S’imaginer ce que la vie pourrait être à ses côtés, je l’ai bien aussi. Pleurer silencieusement, je suis devenue experte. Se sentir affreusement seule et morte à l’intérieur, je suis à une échelle élevée dont vous ignorez tous la puissance. Vous voyez, je ne suis pas différente de vous.

Je le regarde vieillir. Je le regarde vivre sa vie pendant qu’il tue la mienne. Il arrivera au bout de son chemin, un jour et moi, il me restera une bonne partie de l’éternité pour me dire que vivant, je n’ai pas su lui dire et mort, je ne peux plus lui faire savoir.

L’amour ? C’est mon point faible et je déteste aimer ! Je suis un démon ! L’amour est dangereux. Il tue à petit feu. L’amour est une obsession, l’amour est une douleur … l’amour est mon ennemi.

Publié dans Juste ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article