Kärlek ...... detta mysterium .....

Publié le par Sabrina De L.

Parfois à la lueur d'une bougie, je repense à ma vie, celle qui habite mon cœur. Je peux passer des heures à essayer de comprendre cette science qui n'a rien d'exact : L'amour. L'on parle souvent d'alchimie, de pure osmose, de magie et de vie entière à se sentir exister en suivant le diapason de son cœur qui ne bat que pour l'être aimé. Je déplore parfois de ne pas connaître la définition « éternel », quelle contradiction pour une âme vampirique immortelle. Je me sens comme dans un bal, où chaque cavalier tente sa chance. Ils me regardent de leurs yeux profonds, tentent une valse, se sentent prêts à mener la danse. Et puis, je finis par me retrouver seule au milieu de la piste, parce que finalement, pour moult raisons, la musique ne leur plaît guère, ma façon de danser ne leur convient pas. Mais il se peut aussi que j'attendais meilleur cavalier ou que simplement, je n'ai plus envie de danser …..
Je finis par enlever toutes ces théories de mon crâne, je souris à canines déployées et je me dis qu'un jour je finirais ma danse pour de bon, jusqu'à en user la peau de mes pieds. Il sera là, sans jamais me lâcher et nous suivrons le rythme de nos cœurs pour l'éternité …...
Et c'est souvent dans ces moments là, que je fais la meilleure victime de mes crocs ….. Elle paie mon euphorie de croire que l'amour peut exister …... Je suis un vampire …..

(Extrait du journal vampirique - septembre 2017)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article