Likväl är han död !!!

Publié le par Sabrina De L.

Je mis plusieurs heures à retrouver mes esprits. Le sang coulant dans mes veines m'avait apaisée mais en aucun cas ne m'avait rendue mes forces. Hay ne m'avait pas attachée de nouveau, j'étais allongée dans ce divan, encore et toujours. Je tournais la tête et je le vis en train de s'abreuver d'eau. Il me souriait légèrement. Je tentais de m'asseoir. Je passais la langue contre mes canines qui avaient encore le goût de son sang.

  • Qui es-tu ?

  • Hay Haden !

  • (je soufflais et levais les yeux au ciel) Allons nous jouer encore longtemps comme ça ? Qui es-tu ?

Il posa son verre d'eau et vint vers moi. Il me prit la tête dans les mains. Je recommençais à faillir, mes yeux se fermèrent contre mon gré et tout à coup, je me retrouvais dans un autre endroit. J'étais dans une grande pièce au style très chic mais à la fois très épuré. Une cheminée de marbre noir volait la vedette à la décoration alentour, le reste de la pièce était dans les tons très beige. Des meubles simples mais imposants. Cela me rappelait fortement ce que j'avais déjà connu, il y a quelques temps …. mois …. années ? Je faisais le tour de l'endroit en effleurant du bout des doigts tous ces meubles. Cela sentait bon la vanille de Madagascar.

  • Bonjour toi !

Je connaissais cette voix, elle avait bercé mes nuits. Je crus à une hallucination auditive. Je me retournais et pourtant …... il se tenait là, devant moi. Mon cœur, mon cœur battait si fort que j'ai cru l'espace d'un instant qu'il allait s'arracher de ma poitrine. Les larmes se mirent à couler. Je courus vers lui et je me blottis dans ses bras. Cette peau m'avait tant manquée. Tout en gardant mon visage contre son cœur, je laissais mes mains parcourir son être. La sensation de cette bouche si joliment dessinée, puis sa chevelure bouclée dans laquelle j'y perdais mes doigts, mes mains, lorsque j'étais dans ses bras. Ces fameux bras, cette proportion si savamment dosée qu'était son corps. Je me défis de son étreinte, je voulais le regarder. Je murmurais des « mon tendre amour » tout en continuant de le regarder en pleurant. Il était beau, il me souriait. Son regard « noisette » me scrutait avec bienveillance. Puis, je me sentis happée par l'arrière, je recommençais à faillir et en moins de temps qu'il ne le fallait, je me retrouvais dans ce fameux divan chez Hay. Il reprenait sa place initiale, me faisant face, tenant son verre qui contenait de l'eau.

  • Je suis Hay Haden, chez les humains …. Sinon, je suis Egyn. Je ne suis pas vampire et encore moins sorcier !

  • Mais alors qui es-tu ?

  • Je suis un démon..... (il posa son verre). Tes amis m'ont sollicité pour que je te vienne en aide. Tu as un compte à régler, n'est-ce pas ? Mais votre code vampirique vous empêche de pouvoir procéder de la manière qui vous conviendrait le mieux. Cependant, ledit code a été bafoué, me trompe-je ?

  • ….........

  • Moyennant un deal, je peux t'aider.

  • J'ai cru comprendre que le deal avait déjà été passé.

  • Allons, allons !! Je suis un démon, pas un marchand de tapis. Crois-tu que je me contenterai de la dépouille d'Eli et de son âme ?

  • Tu as donc été appelé pour Eli …... Quel est donc ton plan ?

  • Si tu me permets de t'expliquer les grosses clauses du contrat, je pense que nous pourrions faire affaire tous les deux et y trouver notre compte..... Laisses moi te convaincre …...

Publié dans L'histoire .......

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article