Jag blir någon annan !!

Publié le par Sabrina De L.

L'échange que nous avons eu à cœur ouvert Håkan et moi cette nuit là, me poussa à lui demander asile dans le manoir quelque temps. Je vous avoue que le sang d'Hay, d'Ariton ou Egyn (appelez le comme vous le voulez) dans les veines me rendait quelque peu bizarre et je ne savais pas pourquoi mais mon inconscient me dictait de rester sous surveillance. Quelque chose en moi s'opérait, je ne me sentais plus moi-même et surtout j'étais très mal. Mes iris ne cessaient de brûler et j'étais fébrile bien souvent, sans compter la perte constante de sang visqueux qui me ruisselait sur le visage. En un mot comme en cent, j'étais plus ou moins dans un mauvais karma vampirique. Cependant, je me devais de l'admettre, le fait que je pus revoir Kelland, l'espace d'un instant, de pouvoir toucher sa crinière ruisselante de boucles m'avait fait un bien fou, pour la première fois depuis sa disparition, je ne me sentais pas vide. Il n'avait pas changé, son sourire et ses grands yeux « noisette » et cette manière qu'il avait de me regarder. Que cela m'avait manqué ! Pour la première fois de ma vie, quand j'ai rencontré Kelland, je me suis sentie belle dans le regard d'un homme. Je me devais de l'avouer, il manquait à mon éternité comme l'oxygène peut manquer pour respirer, tout comme l'eau ou toutes sources indispensables à la vie. Kelland, un satané de putain de vampire, le vampire que j'aimais !

Au bout de la quatrième nuit, Eugénie m'apporta un verre de sang frais, sûrement celui d'Håkan, qui restait un des vampires le plus puissant à ma connaissance. Lorsque j'y trempais mes lèvres, une sorte d'énergie instantanée envahie mon corps, puis quelques secondes plus tard, je régurgitais le tout. Je vis l'effroi sur le visage d'Eugénie. Elle quitta la chambre instantanément. En l'espace de quelques minutes Håkan était à mon chevet, je supposais qu'Eugénie lui avait fait part de mon rejet après l'ingestion de son sang. J'étais encore abasourdie et faible. Il s'assit à mes côtés.

  • Si tu n'arrives pas à reprendre des forces, je crains que ton existence soit quelque peu compliquée !

  • Tu crois sérieusement que j'ai fait cela consciemment ? Il m'a eue comme tout démon qu'il est. PUTAIN HÅKAN, JE NE VEUX PAS MOURIR !!

  • Tout au pire tu seras faible, voire très mal, mais reste quand même lucide, tu ne peux pas mourir !!

  • Genre ?! T'as déjà bu du sang de démon, toi ?

Je vis qu'il essayait simplement de me rassurer et qu'il s'aperçut que son relativisme n'avait même pas réussi à le convaincre lui-même. Il voulait m'apaiser sur une chose qui lui était inconnue jusque là.

  • J'avoue …..... non ….... (il prit une profonde inspiration). Quel est le deal, Sab' ! PARLE !

  • Fous moi la paix, je ne suis pas assez mourante pour que tu puisses jouer sur ce terrain là !

  • Si tu veux que je t'aide, tu dois me faire confiance !

  • Ce n'est pas que je n'ai pas confiance, disons simplement que j'ai appris parfois à me méfier de mes alliés ….. J'ai perdu Kelland et tu n'as pas bougé le petit doigt !

  • La situation n'était pas la même ….......

  • Rien n'est jamais pareil, pourtant c'est en fonçant tête baissée que l'on revit parfois les mêmes erreurs. Laisse moi faire mon propre choix, pour une fois, je le trouve légitime. Jusqu'ici, vous ne m'avez jamais demandé mon avis.

Publié dans L'histoire .......

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article