Du !! Du inspirerar Paradiset !!

Publié le par Sabrina De L.

Je n'ai pas vraiment de doutes sur la définition de l'Enfer. J'en connais ses moindres endroits, ses moindres feintes et ses pièges. Je connais aussi la souffrance que cela engendre et ces instants de désespoir qui l'accompagnent. Paradoxalement, je n'ai pas besoin que l'on me raconte le Paradis, il me suffit de te regarder pour que je crois en lui. Dans ce monde infini, même dans ces coins les plus obscurs, il y aura toujours une douceur, un havre, quelque chose qui apaise mon cœur amoché. Cette magie qui s'opère, il me suffit d'entrer dans une pièce où tu es pour qu'un souffle enchanteur s'abatte sur moi. Je suis tout à coup subjuguée, heureuse et légère et tu ne le sais pas ...... Je n'ai pas besoin que l'on me raconte le Paradis. Quel délice de t'observer, même dans un silence absolu. J'aime poser les yeux sur toi et laisser mon cœur se gorger de tes moindres respirations. Comment ne pas croire à la grâce divine dans de pareils cas ? Quelle adorable esquisse, quel art délicieux que voilà! Chaque courbe de ton être met en lumière un galbe magnifiquement exécuté. Que celle qui a la chance de te regarder chaque jour, chaque nuit, ne se lasse jamais de ce trésor. Es-tu Phoebus ? Est-ce pour cela ? Toi, le soleil ? Tout paraît le plus souvent obscur, inexplicable mais il n'est de logique plus universelle que de reconnaître qu'il y ait peu de chance que la Lune soit aimée du Soleil …..................... Je n'ai pas besoin que l'on me raconte le Paradis quand j'ai l'intime conviction qu'il s'inspire de toi.

( Journal Personnel vampirique - Sabrina De L.)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article