Jag har inte tur ....................

Publié le par Sabrina De L.

Je suis morte à l'âge de 33 ans. Enfin, morte, tout est relatif. Je suis devenue vampire à l'âge de 33 ans. Tout un symbole, tel Jésus, ma vie s'est arrêtée à ce chiffre fatidique. Sauf que, contrairement à ce brave « Jes' » je n'avais aucun message à faire passer, aucune mission divine, l'on m'a juste sacrifiée et je n'ai pas eu mon mot à dire. Point barre ! De plus, la veille du don ténébreux, nous n'étions même pas treize à table. J'étais seule, comme à mon habitude. Donc à part l'âge, rien ne peut le relier lui et moi ou alors, la chevelure peut-être, ou ce côté sexy que l'on ne peut nous ôter mais, je vous passe les autres détails, vous les connaîtrez bien assez tôt.

Donc, lorsque Rolf, qui m'avait quelque peu oubliée, revint sur mon chemin, fatalement j'avais vieilli, mais pas trop ! L'on pouvait penser tout au pire que j'étais quelqu'un qui prenait soin d'elle, même si je suis obligée de m'affubler la plupart du temps de tas d'artifices pour ne pas éveiller les soupçons. Mais trêve de bavardages, j'ai dit : « les détails, plus tard !!! ».

Je l'écoutais, il en avait des choses à me conter. Ce qu'il était intelligent, érudit, et que son français s'était amélioré. Et dans ces cas là, tout vampire que je suis, je me sentais idiote. Je ne manquais indéniablement pas d'assurance, ni de confiance en moi, mais lorsque j'étais « amourachée » dirons-nous, je me sentais toujours très stupide. L'amour ne m'allait absolument pas. Et lorsqu'il m'allait, je ne suis pas sûre de l'avoir été, amoureuse.  Vous saisissez ? C'est un long débat. La logique d'une femme est déjà compliquée, alors imaginez lorsque cette dernière est une vampire.

Il parlait, il souriait, il m'observait. Et je ne voulais pas lâcher ce regard, cette « couleur scandinave ». Le problème avec les scandinaves est que, justement, étant maîtres absolus dans la dissimulation des sentiments, je ne savais pas vraiment si son sourire ou son regard posé sur moi devaient être interprétés de manière charmeuse ou alors si ce n'était que pure politesse de sa part... Je n'eus le temps de me faire plus de réflexions, le semblable que je devais retrouver dans ce bar venait d'arriver. Et il eut la bonne idée de m'interpeller de manière très familière :

  • Ma chérie !!! Tu es là !! Je suis heureux de te retrouver !!

Rolf me fit un signe de tête et dit :

  • Je te laisse. Ton rendez-vous est là, à bientôt ......

Et il me quittait, comme ça. Me laissant en plan avec un semblable qu'il avait sûrement pris pour "je ne sais qui" ou "je ne sais quoi" dans ma vie.

Pensée pour plus tard : instaurer un règlement des mots à utiliser ou à ne pas utiliser quand tu penses avoir fait quelques progrès dans une histoire, et qu'un de tes amis vient ruiner tes maigres progrès en moins de trente secondes, top chrono..... Je suis vampire, et ça ne m'empêche pas de vivre de grands moments de déception …...

Je suis morte à l'âge de 33 ans. Enfin, morte, tout est relatif. Je suis devenue vampire à l'âge de 33 ans .......... et depuis, je n'ai pas vraiment de bol .......

Publié dans L'histoire .......

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article