Ensamhet eller Galenskap ??

Publié le par Sabrina De L.

Mais qu'était-ce donc ce bruit ?? Je l'entendais, régulier, lancinant. Je marchais comme à mon habitude dans les rues désertes à la recherche d'une âme à vider de son sang. Par flashs éphémères, je revoyais son sourire, son regard profond qu'il avait posé sur moi. Je continuais à marcher en vain. Mais qu'était-ce donc ce bruit ?? Mes pas ne le couvraient même pas. Je m'arrêtais. Je l'entendais toujours. Une âme errante croisait ma route à ce moment là.

  • Tu cherches quelque chose ma belle ?

Je me retournais vers la voix et de mon regard vitreux, je lui répondais :

  • Il se peut …. Mais d'abord, entends-tu ce bruit toi aussi ?

Mon interlocuteur me regardait, concentré, tendant l'oreille.

  • Quel bruit ?
  • Allons ! Tu l'entends ! Ces espèces de battements si forts et réguliers. Ils me donnent mal à la tête !

Il me regardait de ses yeux encore plus ronds.

  • Je ne sais pas ce que tu entends mais tu as dû avoir une sacrée soirée arrosée, dis donc !!

Il n'eut pas le temps de rire que j’attrapais sa tête et machinalement je l'écrasais contre mon cœur.

  • Écoute !!
  • Mais c'est ton cœur qui bat, qui a-t-il d'anormal ?  … il faut qu'il batte pour que tu vives !

Je le repoussais, le tenant toujours par le cou.

  • Tu as raison ! Sauf que je suis morte ! Qu'as-tu à répondre à cela ?

Je le jaugeais de mon regard qui devenait de plus en plus menaçant. Il commençait à trembler

  • Je ne sais pas ! Je ne sais pas quoi te répondre. Un cœur mort ? Mais qui es-tu ? Ou alors ….. (hésitant, comme pour sauver sa vie, sentant que celle-ci ne tenait plus qu'à quelques secondes) l'amour ! L'amour fait battre le cœur !
  • Foutaise !! Tu te moques de moi !!

Je l'approchais de mes crocs et je plongeais ces derniers dans son cou. Je sentais son cœur, son pouls à chaque aspiration de sang. Ses battements ressemblaient étrangement à ce que j'entendais en moi. Je le relâchais. Il s'effondrait comme une poupée de chiffon à mes pieds. J'écoutais encore ce bruit. Il venait bien de moi, je ne rêvais pas …. et à ce moment là, l'image de son sourire et de son regard profond "couleur scandinave" posé sur moi, me revenait en mémoire ….............

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article