Det är en liten lögn ...... en vit lögn.......

Publié le par Sabrina De L.

  • Ouais, on se balade si on veut.

Je lui répondais avec un grand sourire, qui n'était pas vraiment habituel dans mon attitude générale. Ian me connaissait.

  • Pourquoi tu souris ? Qu'est-ce qu'il y a ?

  • La vie, mec ! La vie …. enfin, en a-t-on vraiment une en tant que vampires ? Tout ce merdier Ian. Le soleil me manque peut-être. J'veux vivre un truc qui me fouette le sang. Ah … et Eli est de retour.

Il se figeait. Je lisais dans ses yeux une angoisse. Puis, son regard cherchait quelque chose, il voyageait de droite à gauche, puis de haut en bas. Je l'attrapais par les épaules pour qu'il fasse une mise au point sur mon faciès.

  • Oh la, tout doux mon beau ! Va pas nous faire une syncope, ça ferait désordre !

Il n'arrivait pas à parler. Ses yeux me fixaient, il était apeuré. Puis, il lâchait d'une voix à peine audible :

  • Qu'est-ce qu'on va faire, Sab' ?

Je n'avais pas vraiment de réponse à lui apporter. Finalement, ça ne m'amusait plus. J'étais heureuse au départ de lui gâcher sa soirée, mais à la vue de son ressenti, je me sentais ridicule de jouer avec ses angoisses. A part lui conseiller d'être sur ses gardes ou encore ne pas trop traîner hors de notre périmètre, je n'avais rien de plus à lui suggérer. Je ne craignais pas pour ma « vie », je craignais pour la sienne. Ian était un vampire moins puissant, novice. Et si Eli devait m'atteindre, il commencerait assurément par lui.

  • Mais comment tu sais ça ? Comment tu l'as su ?

Je le regardais en me caressant la nuque de la main droite. Je ne cherchais plus vraiment à le faire paniquer. Alors, je m'évertuais à trouver les bons mots. C'était absolument inutile. J'avais ouvert la brèche.

  • Håkan ! Håkan était chez moi quand je suis rentrée l'autre nuit.

  • Håkan ?? Chez toi ?? Comment a-t-il pu ? Tu l'avais déjà revu ?

Un vampire ne peut entrer chez quelqu'un sans y être invité, et il en va de même entre nous. Et il y avait peu de temps que j'avais emménagé. Non seulement, je venais d'activer la peur chez Ian, mais je venais de lui dire sans effort que je lui cachais en plus, parfois, quelques trucs. Je ne mentais pas, simplement, je n'avais pas cherché à l'inquiéter. D'accord Håkan était quelqu'un de dangereux et d'instable. Malgré tout, nous nous respections.

  • Réponds, putain, Sab' !!!

  • Oui, je l'ai revu, une fois ou deux, comme ça. Je ne suis pas obligée de te raconter tous mes faits et gestes ? Si ?

  • C'est clair, surtout quand c'est anodin, hein ! Fous toi de ma gueule !

Il prit le tabouret du bar qui se situait à côté du mien. Il commandait une coupe de champagne à Max. Et nous sommes restés dans un silence de mort, seules les personnes autour de nous donnaient le change. Il ne m'adressait plus la parole, ni ne me regardait. Non seulement ce soir là, je ne vis aucune « couleur scandinave » mais en plus, je me fis chier comme un rat mort....... Il y avait des nuits comme ça …...........

Publié dans L'histoire .......

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article